JR Ewing – Mixtapes (Part. II)

JR Ewing – Self Defense n°6

Mixtape sponsorisée par la NRA, Charles Bronson et Dirty Harry, ça goume dans tous les sens, la face A est en mode Vigilante, la Face B résonne comme les dernières secondes d’Amadou Diallo : une entreprise de démolition qui obéit aux règles de l’art, éliminer tout ce qui bouge. Arsenal Records n’a jamais aussi bien porté son nom, pas de balles à blanc, Jacques a dit « Tu veux vraiment jouer au con ?« , et tout le monde a perdu façon Trench Coat Mafia…

Je dois cette tape à mon poto Average Nigguh? avec qui je l’avais pariée. Histoire de, voici l’objet du pari : l’un de nous maintenait que le Al de « Al & Adil » était le même qui avait bossé avec Ant’One, Kent Zo et Stofkry… L’autre affirmait qu’ils n’avaient absolument rien à voir. J’ai gagné sa tape au final, bien m’en a pris de miser cette fois-ci. Holla @ toi, bro’ colis.

******************************************************************************

JR Ewing – Metro Veteran N°7

Enorme K7 autour des Metro Veterans à la sélection encore une fois parfaitement thématique. Les mines anti-personnelles s’enchainent, les mozambiquais meurent au pas de course, même le pingouin dans Le Fugitif pourrait se vanter d’avoir acquis son moignon en écoutant « Streets R Calling » de C.O.D Crew. Un sommet de la cassette mixée avec jingles, intros, outros, pochette, sélection jamais pris en défaut. Encore, oui. On essaie de compter les jambes sur le bord de la route mais c’est un peu comme essayer d’établir le palmarès de Victor Bout en la matière. Crime end-to-end par aérosol… Le serpent de mer reste quand même le projet de DVD mixtape façon clip non-censuré du Hardcore d’Ideal J (que l’on doit au ‘Sieur Ewing) prévu depuis quoi… 4 piges.

On y croit, tant que les jambes nous portent, on y croit…

******************************************************************************

JR Ewing & Armeni Blanco – The Punisher Mixtape N°8

Aïe, aïe, aïe… Tout simplement la pièce la plus chère de ma collec de tapes qui s’élèvent à quelques 500 bandes chromées originales. C’est dire. La plus chère parce que :

1/ c’est la dernière qu’il me manquait de toute cette satanée série.

2/ elle a été éditée à 600 exemplaires.

3/ je suis relativement dingue, et je le referais s’il le fallait, même si elle m’a coûté un bras (tant que c’est pas une jambe, cf. + haut…) et que je l’ai eue en mp3 avant de la toucher en OG.

Spéciale Big Pun donc avec de l’inédit et du classique, un hommage du colombien Rocca au gros porto-ricain. Le fils ès flow de Kool G Rap s’en donnait à coeur joie, trop peut-être avec 2 grammes de sang par litre de cholestérol… Le Danacol n’a pas atteint le Bronx, mais cette K7 est maintenant dans mon tiroir, vous pouvez envoyez vos dons à Noreaga et Fat Joe, une sorte de geste préventif quoi.

******************************************************************************

JR Ewing – Cop Land N°9

Sib « The Hun » Austin au graphisme. Nos amis volatiles ou porcins sont ici à la fête… Plutôt violente, la fête hein, façon bal de fin d’année de Carrie… La meilleure prod de toute l’existence de Kanye West claque l’entame de la Face A puisque « The Truth » de Beanie Siegel refroidit une première rangée d’hommes en bleu. Le « Get Hype » de Mali démarre comme ce bon vieux « Hips don’t lie » de Shakira / Wyclef puis entame une embardée façon fonctionnaires de la BAC à Sarcelles. La boîte à rythmes des Neptunes éructe un « Mafia » taillé sur mesure pour Kelis avant que Choclair ne signe un inédit énorme avec un hymne sur commande. Ça rôtit comme au KFC, les mangeurs de poulets scratcheurs sont aux anges, mais c’est sans compter sur Ill Bill qui parodie le « How to roll a blunt » de Redman avec son « How to kill a Cop » avant de revenir mettre un coup de plaf’ avec « Gangsta Rap ». Extrait ?

« Hey yo, I smoke dust and shoot cops, sold guns to Tupac /
Smoked blunts with Biggie Smalls and sold drugs on newlots /
I was too young, couldnt get up in clubs back in the old days /
We used rob and terrorize kids in front of homebase /
If Funkmaster Flex was inside, rockin the whole place /
We was outside, smacking kids and snatchin gold chains …
 »

Les voleurs en série de Polo Ralp Lo’ décochent la bande originale de Tanguy avec « I Still Live with my Moms » avant que l’armada Tru Life / Prodigy (si ils savaient) / Kool G Rap / Jewell ne détruisent les derniers Roscoe P Coltrane des alentours.

RIP Julie Lescaut, Derrick, Hutch, Rick Hunter, Navarro, Starsky, Tatort, Columbo (qui a enfin touché sa paye depuis le décès de Big L, cf. « The Enemy », c’est sa femme qui a arrêté de faire la gueule)…

******************************************************************************



JR Ewing – Gang Bang Tonight N°10

Stupre et décadence, Tabatha Cash et ses Rêves de Cuir (Wath et CaTin à la réal’) en studio et prête à concurrencer le trafic du Pont de Millau et du périph’ parisien réunis… Slackness à tous les étages, le vice s’évertue à rester au cœur des débats, amoureux ou pas… L’exemplaire aurait mérité d’être glissé sous blister au chaud avec un Hot Vidéo. Gangs, descentes d’organes, fluides corporelles et fornication, que demande le peuple ?

11 réflexions sur “JR Ewing – Mixtapes (Part. II)

  1. hahaha j’ai parlé de Rêves de cuir il y a tout juste 15min sur le 187 !
    On a eu le même trop plein d’énergie à évacuer étant ado alors ! lol

    J'aime

  2. * Listen Columbo you’re mad because your money come slow /
    And what you make in a year I make in one show …
    ———————–

    Terrible !! le freestyle de Choclair sur la prod de JR _ à ce propos ça me rapelle également une putain prod qu’il avait réalisé avec son comparse Armeni Blankito dont voici un extrait : The Projects (A.N.D Version) Producer – Armeni Blanco ´N´ Lenny Barr

    Une turie !! vous m’en direz des nouvelles cher ami ?! (c’est vrai ça sonne un peu comme du Primo …)

    J'aime

  3. J’attends qu’on me la réclame à corps et à cri. Y’a aucun des deux, là IoI Non mais ça arrive doucement. J’ai tellement de trucs sur le feu et j’ai fait quelques effets d’annonce ici et là qui m’ont coûté cher au final (genre, la « concurrence » qui me devance comme par magie, mais j’ai qu’à être moins lent et moins bavard aussi). J’arrive.

    J'aime

  4. Belle phase sur le PIB du Japon! décidemment j’aime beaucoup ce blog.
    Trane in english on mine…

    J'aime

  5. Bon ! à quand une interview de J.R. ? suite logique nan ! si la part III arrive lol

    J'aime

  6. Ahah ! Décidemment c’est un truc de fou !!! Avant même de checker ton nouveau commentaire (mur fessebook) j’suis tombé sur l’interview de l’abcdr ce matin quelle coïncidence ^^ j’étais d’ailleurs sur le point de te le notifier en voyant ton nom …

    MAD PROPZ / KEEP IT REAL !!!

    PS : y’a de cela 4/5 mois j’avais écouté une interview de J.R. sur « Underground Explorer » 88.2 DJ FAB dans laquelle il faisait implicitement l’apologie de la CC dans le rap, mais je ne pensais pas qu’il était autant porté sur la neige !

    J'aime

  7. salut, sympa le blog, bien complet bien commenté avec ce qu’il faut d humour et de réalisme.je voudrais demander si cela serait possible que l’on se contacte par email j’aurai une faveur a te demander. si ca ne te dérange pas bien sur.sinon un petit email me ferait plaisir dans le cas contraire.merci et bonne continuation

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s