Dernier round de la 25ème heure…

Road to Hell...

La vie est courte dit-on pour ceux qui partent trop tôt. Les jours sont trop longs pour ceux qui vont devoir attendre leur tour, composer avec les absences. L’impression que l’on meurt nous aussi. Un peu, voire beaucoup. Avec la litanie de remords habituelle mais indispensable, comme si s’accuser de tous les maux pouvaient nous soulager, nous aider à dessiner un semblant de schéma nous permettant de refaire l’histoire. Imaginer que nous avons toutes les cartes en mains, à nouveau, et qu’il est possible de réparer ses erreurs, avérées ou non.

La culpabilité ressurgit lorsque, des années après, une fois la douleur engloutie, digérée pour mieux passer dans le sang, le fait de ne plus être obsédé par les absents pose problème. Le silence n’est pas un oubli, tourner les pages ne veut pas dire qu’on arrache les chapitres précédents pour autant. Toute reconstruction passe par une sublimation des périodes troubles. Un nouveau point de départ, douloureux certes, mais qui malheureusement, est nécessaire. Là est le vrai mal, le plus difficile à avaler : devoir traverser une épreuve, comme s’il s’agissait d’une condition sine qua non pour poursuivre son propre chemin de la meilleure des manières. Même si l’on s’en passerait. Vivre désormais pour les nôtres, sublimer la boue pour en faire l’or du temps. « Rien n’arrive au hasard » et « Tout se paie », tatoués sur chacune de mes paupières…

2 réflexions sur “Dernier round de la 25ème heure…

  1. Les caillots de la culpabilité et le sentiment de revanche sur la vie et ses rapts. Tout se paie, c’est vrai. Mais si rien n’arrive au hasard, pour autant est-ce que tout est mérité…?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s