Une chronique simple comme un coup de Bic…

BOOBA – 0.9

S’il est exact que le rap français a les stars qu’il mérite, il a dû faire une sacrée boulette pour avoir mérité Booba. Un peu à la manière de Ségolène Royal au PS, le rappeur divise les fans de hip-hop en deux clans, ceux qui le détestent et ceux qui l’adulent. Les uns et les autres, pour des raisons discutables. Si l’on s’en tient à la musique, on a du mal à dépasser les clichés grandguignolo-machos que cultive Booba sur des sons hardcore étrangement inoffensifs. Le rappeur musculeux rêve sans doute d’entendre ses morceaux en club. Mais comme pour le reste, la gonflette ne suffit pas.

20 Minutes – 25/11/2008 (p.20)


La liberté d’expression, c’est aussi avoir le droit d’écrire strictement n’importe quoi avec le luxe suprême de ne même pas signer ses propres torchons. Mes amitiés à toi, journaliste scribouillard de 20 Minutes.

9 réflexions sur “Une chronique simple comme un coup de Bic…

  1. Salut, curieusement (et évidemment) j’ai garde ce collector de 20 minutes en pensant pouvoir te le ressortir un de ces quatre, trop tard…en même temps publier un quotidien en 20 minutes c’est pas donné a tout le monde. a+

    J'aime

  2. Je trouve ce papier plutôt « grand »! Si, si, si!!! Je ne suis absolument pas d’accord (encore que…), mais c’est « grand » de faire « ça » dans un canard, certes « réservé » au métro comme il y a, parait-il, des livres réservés aux gares, mais à haut tirage tout de même… Oui, c’est grand! Ha, ha, ha!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s